Chapitre 3: Le climat du futur

Programme Officiel
Savoirs Savoir-faire

Les modèles climatiques s'appuient sur :

  • la mise en équations des mécanismes essentiels qui agissent sur le système Terre;
  • des méthodes numériques de résolution.

Les résultats des modèles sont évalués par comparaison aux observations in situ et spatiales ainsi qu'à la connaissance des paléoclimats.

Ces modèles, nombreux et indépendants, réalisent des projections climatiques. Après avoir anticipé les évolutions des dernières décennies, ils estiment les variations climatiques globales et locales à venir sur des décennies ou des siècles.

Mettre en évidence le rôle des différents paramètres de l'évolution climatique, en exploitant un logiciel de simulation de celle-ci, ou par la lecture de graphiques.

L'analyse scientifique combinant observations, éléments théoriques et modélisations numériques permet aujourd'hui de conclure que l'augmentation de température moyenne depuis le début de l'ère industrielle est liée à l'activité humaine : CO2 produit par la combustion d'hydrocarbures, la déforestation, la production de ciment; CH4 produit par les fuites de gaz naturel, la fermentation dans les décharges, certaines activités agricoles.

Les modèles s'accordent à prévoir, avec une forte probabilité d'occurrence, dans des fourchettes dépendant de la quantité émise de GES :

  • une augmentation de 1,5 à 5°C de la température moyenne entre 2017 et la fin du XXIe siècle;

  • une élévation du niveau moyen des océans entre le début du XXIe siècle et 2100 pouvant atteindre le mètre;

  • des modifications des régimes de pluie et des événements climatiques extrêmes;

  • une acidification des océans;

  • un impact majeur sur les écosystèmes terrestres et marins.

Exploiter les résultats d'un modèle climatique pour expliquer des corrélations par des liens de cause à effet.
Lien vers le programme complet